Al Hamdeen entrave la réconciliation Libyenne à travers ses outils subversifs

Il existe de nombreuses méthodes et un seul objectif, parfois à travers le domaine militaire et aux fins d’exploitation du papier politique, le système d’Al Hamdeen travaille de bloquer la réconciliation Libyenne afin de propager le chaos et l’instabilité du territoire Libyen.

Ibrahim Al-Nafiei, le membre de la Chambre des représentants de Bahreïn a souligné que le système Qatari soutenait les groupes terroristes armés et les organisations extrémistes en Libye, les interventions Qataries et turques avaient créé des groupes terroristes et leurs permis de détruire les organisations et les civiles, en soulignant que le principal motif de ce retard était la réconciliation Libyenne. Qatar travaille de propager le chaos et la destruction l’ état Libyen en l’absence les institutions du pays et l’ armée Libyenne.

Al-Nafiei a ajouté que le gang de Doha avait travaillé dur pour soutenir les groupes terroristes de l’argent et des armes. Chaque pays terroriste avait ses propres raisons pour piller les richesses Libyennes, propager le chaos, déstabiliser et cibler les pays voisins comme Egypte.

Le risque des financements Qataris pour les groupes terroristes en Libye ne se limitait pas à la Libye et au peuple Libyen, mais il s’étendait à tous les pays Arabes et les peuples Africains voisins, avec la transformation de la Libye comme une base pour l’exportation du terrorisme, servant des objectifs étrangers, y compris les récents attentats égyptiennes contre les groupes terroristes en Libye.

Al-Nafiei a expliqué que les initiatives prises par les Nations Unies pour tenter de réformer la situation en Libye et de résoudre la situation interne ne fonctionneraient pas et ne permettraient pas de parvenir à un règlement garantissant la stabilité sans le contrôle du rôle Qatari, en soulignant que Fayez Al Sarraj avait collaboré avec des groupes terroristes à Tripoli.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.