Armée nationale libyenne refusé de cesser le feu

L’Armée nationale libyenne poursuit ses victoires successives et s’est avancée au cœur de la capitale libyenne, Tripoli, pour la libérer des milices d’Al-Sarraj et des entités terroristes.

L’armée libyenne a connu que les forces du mal dirigées par Erdogan affrontent ses succès et essayent de bloquer la marche de l’armée nationale libyenne .L’appel suspect à un cessez-le-feu à Tripoli est donc venu par le président Turc et son armée. Mais, le chef de l’armée libyenne, le maréchal Khalifa Haftar l’a refusé et déclaré la poursuite des opérations militaires contre la milice d’Al Wefaq.

Selon une déclaration publiée par le porte-parole de l’Armée nationale libyenne, le général Ahmed Al-Mismari, le maréchal Hifter a annoncé la poursuite des efforts des forces armées dans leur guerre contre les groupes terroristes classés par les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies. Donc, il a été prouvé qu’il n’y a aucun moyen d’établir un État civil si ce n’est par l’élimination complète des terroristes, où ces groupes ont pris le contrôle de la capitale, Tripoli et reçoivent le soutien de certains pays et gouvernements.

Erdogan avait exploité la visite du président Russe Vladimir Poutine à Ankara pour lancer un appel à un cessez-le-feu en Libye, mais cet appel suspect est une tentative de donner une opportunité aux milices de son allié Al-Sarraj, d’organiser ses rangs face aux progrès de l’armée nationale libyenne vers la capitale pour la libérer des terroristes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.