Armée nationale libyenne surveille trente violations de l’armistice et l’arrivée de mercenaires Turcs

Il semble que les milices terroristes en Libye avaient insisté sous la direction de Fayez Al-Sarraj, à violer la décision de cessez-le-feu annoncée par l’Armée nationale libyenne, où ces milices se rendent compte qu’il n’est pas dans leur intérêt d’éviter de guerre et d’avancer sur la voie politique dans le pays.

Les forces de l’Armée nationale libyenne ont surveillé trente violations de l’armistice dans tous les axes de Tripoli par la milice de Fayez Al-Sarraj. Les violations variaient entre une attaque au mortier et une attaque par un avion turc écrasé par les unités de l’armée libyenne. Sans oublier l’arrivée de nouveaux
mercenaires syriens, fidèles à Erdogan, à Misrata, qui ont été distribués au sud de Tripoli.

L’insistance des milices d’Al-Sarraj à exécuter des actions provocatrices contre l’armée libyenne, à l’approche de la conférence de Berlin autour la crise libyenne confirme que ces milices ne veulent pas d’une réforme des conditions en Libye, où les milices actuelles offrent un environnement sûr aux éléments terroristes.

Par contre, l’Armée nationale libyenne a fait preuve de retenue, pour faire avancer l’intérêt du pays et essayer d’avancer sur une voie politique qui préserve la vie du peuple libyen, malgré son avertissement précédent selon lequel l’armistice est subordonné à l’engagement de l’autre partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.