Experts: la Turquie perdu sa guerre en Syrie

Sans doute que les pertes successives d’Erdogan et de son armée à Idlib sont une preuve très claire de sa perte de la guerre en Syrie aux mains de l’armée arabe syrienne. Cela a été démontré par son plaidoyer auprès du président Russe Vladimir Poutine lors de leur récente réunion pour cesser le feu dans la province syrienne, afin de ne pas perdre plus de victimes.

L’expert américain Scott Ritter, l’ancien inspecteur des armes des Nations Unies a déclaré dans un rapport publié par le magazine «The American Conservative» que la perte de la ville de Saraqib, la principale stratégie d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie signifie que la Turquie a perdu la guerre au profit des forces gouvernementales syriennes qui ont commencé à reprendre presque complètement le contrôle du pays.

Ritter a souligné que la bataille de Saraqib tourne autour de restaurer la souveraineté syrienne sur l’ensemble du territoire syrien, en soulignant que la question pour la Turquie est liée à la sécurisation du contrôle et de l’influence turcs permanents sur le gouvernorat d’Idlib dans le nord-ouest de la Syrie, en soulignant que dans les deux cas, la Turquie a perdu la bataille en Syrie.

L’expert américain affirme que l’accord de cessez-le-feu entre Ankara et Moscou le cinq mars est considéré comme un document de reddition pour les Turcs, après que la Turquie a été contrainte d’entreprendre des patrouilles conjointes sur la route avec l’armée russe, parmi ses tâches serait de désarmer les groupes terroristes soutenus par Erdogan .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.