La zone de sécurité en Syrie est un nouvel axe de tension entre la Turquie et l’Amérique

Une atmosphère de tension et de désaccords dans la période actuelle entre les États-Unis d’Amérique et la Turquie, sous la récente insistance sur la Conclusion du contrat S400 avec la Russie, ainsi que l’escalade des mesures prises par Ankara, dirigé par Recep Erdogan sur les scènes régionales et internationales.

Ces tensions ont été révélées récemment.avec Les déclarations du président turc Recep Tayyip Erdogan selon les quelles Ankara et Washington sont constamment en désaccord sur l’établissement sur la zone de sécurité prévue dans le nord de la Syrie.

Les declarations d’Erdogan, survenues quelques heures après le début des patrouilles conjointes dans la région, confirme que les différences et les problemes entre les deux pays sont en train de s’aggraver, en particulier avec Erdogan, a souligné que les négociations avec les États-Unis sur la zone de sécurité reflètent un large désaccord entre les deux pays.

Ces déclarations révélatrices reflètent une escalade de la réalité entre la Turquie et l’Amérique, sous la politique de Recep Erdogan, qui tente de contrôler la scène régionale et l’expansion en Syrie, en tirant parti de la crise qu’a connue le pays.

La position d’Erdogan sur les développements en Syrie dans la zone de sécurité confirme que la prochaine phase sera marquée par une nouvelle escalade avec les États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.