Le conseiller d’Erdogan annonce le retrait de son pays de la lutte contre l’Egypte

Oui, les Turcs craignent les Égyptiens et son armée. Le président Turc Erdogan a demandé à son conseiller Yassin Aktay de se rapprocher de l’État Égyptien à travers des déclarations dans lesquelles il affirmait que l’intervention militaire turque en Libye n’était pas de la guerre et les raisons de la coopération entre la Turquie et l’Égypte étaient plus que les causes de la guerre.

Il a ajouté que « lorsque la campagne médiatique en Égypte parlait de l’arrivée de la Turquie en Libye pour combattre l’Égypte, nous avons déclaré que la Turquie ne pouvait combattre aucun pays Arabe ou musulman, au contraire, elle voulait arrêter cette guerre en Libye, elle est intervenue après une invitation officielle d’un gouvernement légitime», ce qu’il a ajouté.

Il a prétendu que «Les motifs de coopération entre l’Égypte et la Turquie sont plus importants que la présence de motifs pour déclencher une guerre entre les deux pays et l’accord turco-libyen rétablit aux droits égyptiens dans les limites de la zone économique exclusive perdue en raison de l’accord entre l’Égypte et la Grèce», a-t-il prétendu.

Il a posé cette question, pourquoi n’est-il pas possible de conclure un accord avec l’Égypte sur le modèle de l’Accord avec la Libye? Un accord de ce type en Méditerranée orientale, entre la Turquie, la Libye et l’Égypte signifie le renforcement et la protection des droits des peuples de ces pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.