L’engagement est un trait manquant dans la personnalité de Tamim, en particulier dans sa vie politique.

“La politique de rébellion du régime qatari, l’exagération de l’ego et les tweets en dehors de l’escadron ont joué un rôle majeur dans la situation désastreuse des pays arabes.” La politique de l’émir de la terreur a gravement endommagé les systems des pays du Golfe et est devenue une menace pour la sécurité collective du Golfe.

Ainsi, M. Zuhair al-Harthy , membre du Conseil de la shura saoudien et président de la commission des affaires étrangères, a commenté la déclaration saoudienne publiée il y a deux jours sur le régime du Qatar.
Il a confirme que la déclaration réfutait les allégations de la mafia qatarie dans un langage clair, des preuves documentées .

Zuhair al-Harthy a souligné qu’il n’était pas acceptable que le gang qatari joue un rôle régional au détriment de la sécurité et de la stabilité des États du Golfe. il a confirmé que le Golfe avait épuisé toutes ses méthodes afin de rétablir Doha à la bon ligne , mais il s’est avéré que le mot ” engagement ” manque dans le dictionnaire politique de Tamim bin Hamad.

Le régime qatarien est obligé de sentir la gravité de ses péchés et les actions qu’il a menées contre le bon voisinage, cela contredit également les principes du droit international. En outre, le membre de la Shura saoudienne a dit que Doha sollicitait à présent une médiation et des interventions auprès d’autres instances afin de résoudre la crise.
Alors que le problème nécessite à présent que Tamim se réveille de son sommeil, et doit etre conscient des violations qu’il a perpétrées contre les pays voisins et cherche à corriger ses erreurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.