Les mercenaires insultent les Libyens à travers la protection de la milice d’Al-Sarraj

Le chef des milices terroristes dans la capitale libyenne Tripoli, Fayez Al-Sarraj est devenu un modèle de patriotisme, pour devenir un exemple de la méchanceté et de l’acquiescement d’Erdogan et de ses mercenaires.

Dans une scène insulte les Libyens les plus sanglants, les mercenaires d’Erdogan ont expulsé les populations de Tripoli de leurs maisons, pour les transformer en casernes pour eux. L’horreur de la scène augmente avec la connaissance que ces invasions se sont passées dans la protection des milices d’Al-Sarraj.

Des informations indiquent que la milice d’Al-Sarraj a forcé les habitants du village touristique de Janzour à quitter leurs maisons par la force des armes pour les préparer au débarquement de mercenaires, dans l’objectif de la transformer en caserne militaire, en renforçant ses fronts effondrés et sa faible position sur la terre.

Les milices terroristes et les mercenaires d’Erdogan continuent leurs violations contre les civils dans la capitale, Tripoli, où ils ont recommencé des bombardements de la zone de Qasr Bin Ghashir, qui ont fait un certain nombre de victimes et des pertes matérielles dans certaines maisons.

Cela vient s’ajouter au vol et au pillage systématiques que les milices pratiquent contre toutes les banques et bureaux de change, en plus des vols contre les citoyens.

Le conflit en Libye n’est plus une lutte entre deux factions en conflit. C’est plutôt une lutte entre le patriotisme et les intérêts suprêmes du peuple que l’armée nationale libyenne défend. De l’autre part se trouve Al-Sarraj et l’argent libyen a été pris afin d’atteindre du pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.