«Les rapatriés de la mort» .. Une grand-mère Australienne récupère ses petits-enfants de l’ État Islamique

Parmi les défenses d’organisation terroriste la plus dangereuse au monde, une grand-mère Australienne a choisi de mener une opération de sauvetage, cette opération était la plus dangereuse du genre, pour se diriger à la terre de l’organisation l’état islamique.

Karen Nittleton a préparé ses valises et a quitté Sydney pour la Syrie, notamment le camp de Hull, au sud-est de la province de Hasakah, contrôlée par des Kurdes en Syrie, dans l’objectif de revenir ses petits-enfants orphelins, dont les parents ont rejoint de l’organisation de “Daech”.

La grand-mère Karen Nettleton a commencé à rechercher de ses petits-enfants, ou plutôt ce qui restait de ses petits-enfants à sa fille, Tara, décédée des suites d’une maladie pendant le séjour de la famille dans la ville irakienne de Mossoul, qu’elle était soumise à la règle de ” Daech”.

Les trois enfants de Tara sont toujours en vie: Zainab, une femme enceinte de 17 ans, accompagnée de ses deux filles de trois ans, Hoda âgé 16 ans et de son fils Hamza âgé de huit ans.

Zainab a été l’incarnation la plus tragique  catastrophique: une adolescente avec deux enfants, à l’âge de 13 ans elle a marié à deux amis de son père, qui ont été tués de suite. Elle est enceinte de son troisième enfant.

L’histoire a commencé en 2000 lorsque Tara Nettleton a quitté la maison de sa mère, mais elle est revenue pour communiquer avec sa mère et l’a rencontrée à l’extérieur de la maison pour dire qu’elle avait épousé un jeune musulman convertie à l’islam

La surprise était que son mari était un citoyen Australien d’origine Libanaise, Khaled Sharouf, toxicomane et emprisonné à plusieurs reprises pour possession de drogue avant son mariage avec Tara.

Khalid Sharouf a été reconnu pour son extrémisme religieux et a été de nouveau emprisonné pour avoir planifié avec un groupe djihadiste afin d’exécuter des opérations terroristes en Australie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.